Menu

Pré-vente de la dernière BD de CAZA : Le Jardin Délicieux

Les aventures d’Adam et Eve au jardin d’Eden, avec tous les détails croustillants, racontées d’après le livre des livres (la Bible), récit agrémenté de quelques fantaisies apocryphes (avec du poil), par le Pr. Grandjardin, Maître de circonférence à la Faculté Cérébrale d’Athéologie Paranoïde de Gnôthi-Seauton.

Le Jardin Délicieux 2022- CAZA Papier
+ eBOOK 2012 offert en attendant la livraison. CAZA revisite le Mythe Originel d'Adam et Eve avec humour dans une BD de 64 pages couleurs au format A4, broché, couverture souple + 24 pages de bonus (dessins de presse) pour l'édition 2022.
Quantité disponible: 144
Prix: €17.00
Frais de port, d'emballage pour 1 BD :
Contribuer au développement des tirages papier :
Quantité:  



Le Jardin Délicieux

Version papier  : un album broché de 88 pages couleurs dont :

  • Une BD de 64 pages.
  • Un bonus de 24 pages de dessins de presse à tendance pro-laïque

L’impression numérique nous permet d’adapter le tirage au nombre commandé lors de la pré-vente.

Par ailleurs, il n’est pas question de diffuseur ni de distributeur : l’album est en vente par Internet, sur notre site boutique, 17 euros + port, et ce n’est que très accessoirement qu’il sera présent chez quelques libraires amis et proches.

•••

Le Jardin Délicieux

Le Jardin Délicieux est un album BD que j’ai réalisé entre août 2011 et janvier 2012… et qui n’a pas trouvé d’éditeur « normal ». Ceux-ci trouvent ça très bien, très personnel, très « en verve »… mais « difficile à vendre ». Comme j’ai fait ça dans un état de jubilation et de liberté totale, comme un débutant qui ne se préoccupe pas de son éditeur, de son contrat, de ses sous, l’éditer moi-même, dans la même liberté est finalement cohérent.

•••

À la base, c’est, racontée par un conférencier érudit, l’histoire classique de Dieu (Yahvé de son prénom), du premier homme (dit « l’adam ») et de la première femme, (celle qu’on nommera Ève, comme chacun sait). Tout cela dans le cadre idyllique de l’Eden – le « Jardin Délicieux ». Mais on y trouve aussi un gros Golem, une certaine Lilith, un chasseur de passage, une psy lacanienne et sexy tendance SM, une masseuse japonaise… et bien sûr un certain Nakash, le serpent, « le plus nu de tous les animaux que Yahvé Dieu a fabriqué ».

Je ne suis certes pas le premier à m’attaquer à ce conte, mais il s’agissait de le revisiter avec humour et en me permettant tout : la familiarité, la légèreté, l’ironie, l’irrespect, la grivoiserie, le déconnage pur et simple – après tout il s’agit bien de gens à poil, de fruits juteux, de serpent rusé, de morale patriarcale… et de la découverte de la sexualité.

Une version gentiment iconoclaste qui n’empêche pas la pédagogie : le texte classique est scrupuleusement transcrit, mais complété, décrypté ou détourné, en m’appuyant sur moult interprétations et commentaires savants de vieux rabbins, pères de l’Église et modernes philosophes et psychanalystes. Et donc la problématique d’origine est bien présente : le bien et le mal, les sens interdits, la faute de désobéissance, le libre arbitre, l’émancipation – mais de « chute », il n’est pas question !

… Et une conclusion personnelle qui tire de cette vieille histoire quelques conséquences pour ici et maintenant.

Coté dessin, rapide, léger, avec une certaine dose d’improvisation, et les couleurs qui vont avec : fraîches et souriantes la plupart du temps – après tout on est au paradis terrestre… Tout cela plus proche de ce que je fais dans la presse satirique que de mes BD précédentes ou de mes illustrations de SF.

CAZA – Novembre 2012

Partagez !

Qu'en pensez-vous ? Merci de témoigner ci-dessous !!!

      NEWS
Du mini portfolio aux estampes 40x60cm !
Après les mini portfolios Kris Kool et le Jardin Délicieux, (qui part ce 25 mai à l’impression pour sa réédition 2022 avec supplément) nous > Lire la suite
DERNIÈRE PUBLICATION
CATALOGUE
NEWSLETTER